En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus et gérer ces paramètres.

Blogs 1 - 10 de 1504

Live Cuisine de CathyChou du 14/04 : La liste des ingrédients
Posté le 14-avril-2021

Ce jeudi 14 avril à 19h, vous avez rendez-vous pour le live En Cuisine avec CathyChou. Au menu du jour, une recette diététique dont voici la liste des ingrédients nécessaires à leur réalisation :

Ballotine de poissons

Ingrédients pour 4 personnes
4 escalopes de saumon frais
4 blancs de poireaux
1 filet de cabillaud ou de colin
5 gr de beurre
Sel et poivre 
1 branche de thym

Pour la sauce
1 fromage blanc 0%
1 CàS de moutarde
1 CàS de jus de citron
1 jaune d'oeuf
Sel et 
poivre
Ciboulette ou aneth  

Ustensiles à prévoir
2 poêles
1 plat allant au four
1 casserole
1 panier vapeur
De la ficelle de cuisson

Equivalence de la recette par personne
1 portion de viande, poisson ou oeufs + 1 légume + 5 g de matières grasses

Pour participer au live de CathyChou, RDV jeudi à 19h dans la partie Consultation en groupe (cliquez ici).


Food challenge, il mange 12 700 calories en 20 min !
Posté le 12-avril-2021

Matthew Kai "Megatoad" Stonie est un mangeur de compétition américain et YouTuber. Il est le quatrième mangeur compétitif classé dans la Major League Eating.

Il semble que plusieurs millions de personnes se passionnent pour ses vidéos, où amateurs ou professionnels, ingurgitent en quelques minutes des kilos de nourriture. C’est déroutant et en même temps on ne peut pas s'empêcher de regarder !

Ces concours ont vu le jour aux USA, avec les fameux concours de hot dogs et se déclinent en sucré, en plats salés dans tous les pays, même en France ! 

Même si cela leur est lucratif, ce n’est pas sans conséquence sur leur santé. De nombreuses études et expériences ont montré que les performances de ces super mangeurs n'étaient pas liées à une vidange accélérée de leur estomac mais à sa super élasticité, qu’ils ont obtenue avec de l'entraînement.

il y a un vrai danger au niveau de l’hypertension artérielle et à un risque accru de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral.

Cela est lié à une forte consommation de sodium (> 2 grammes/repas, l’équivalent de 5 grammes de sel par jour) et en parallèle une absorption insuffisante de potassium (moins de 3,5 grammes par jour, que l’on trouve plus particulièrement dans les fruits et les légumes étrangement absents de ces challenges.

Outre ce que je vous décris dans la vidéo, quant à la surconsommation de graisses (lipides) et de sel qui peuvent avoir des effets à plus ou moins long terme sur leur système cardiovasculaire ; il est normal de s'inquiéter des risques encourus pour ces compétiteurs au fur et à mesure de leur challenges ou concours.

Par exemple, ils pourraient à force de distension, ne plus ressentir de sensations de satiété, entraînant une hyperphagie moins ponctuelle que leurs vidéos, pouvant leur faire prendre beaucoup de poids ; ou même mécaniquement, faire perdre à leur estomac la capacité à pousser la nourriture vers l'intestin au cours de la digestion.

Malgré l'indécence de ces concours, des millions de personnes regardent ces vidéos. Je me demande bien pourquoi... Enfin, pour l’anecdote, c’est 9 g de sel et 700 g d’huile qu’il va consommer en 20 min. Et surtout, bon appétit bien-sûr !


L’évolution de votre poids, pourquoi les kilos s’installent ?
Posté le 6-avril-2021

En matière de poids et encore plus de perte de poids, il est clair que les hommes et les femmes ne sont pas à égalité. Je vous propose un petit tour de piste de ce qui se passe à différentes étapes de la vie afin d'expliquer ces différences.

L'enfance :
Naturellement, l'enfant sait dire qu'il n'a plus faim et on apprend très tôt à associer le goût et le contenu calorique des aliments.

L'enfance pose également des bases importantes de la nutrition et de l'évolution du poids qui sont en lien avec :
- une prédisposition génétique isolée, mais également la transmission d'un modèle alimentaire,
- une manière de vivre, le mode de vie, le pouvoir d'achat ayant une forte influence.

Le rôle des parents est primordial car les prises de poids peuvent être associées à de mauvais choix alimentaires, trop de sollicitations et des placards pleins d'aliments tentants, un cadre trop strict ou à l'inverse trop de libertés.

L'éducation alimentaire est importante, associée à une incitation à la pratique d'une activité physique régulière. L'information et l'instruction de l'enfant et parfois de la famille entière est une base importante, mais on ne mettra jamais un enfant au régime.

Chez les jeunes femmes, à la puberté :
Sous l'influence des hormones, les filles développent de la graisse sur les cuisses, fesses, hanches et la poitrine. A cette âge les facteurs psychologiques sont importants et l'apparition de complexes est à surveiller.

De mauvais régimes trop stricts, trop de frustration mènent parfois à des troubles du comportement alimentaire et prédisposent au surpoids plus tard. Un équilibre alimentaire légèrement en dessous de la base suivie associée à de l'activité est suffisante.

A la ménopause :
La diminution des hormones féminines réoriente la répartition des graisses sur le haut du corps avec l'apparition de plus de ventre. Elle favorise également une fonte musculaire.

Une prise de poids de 4 à 5 kg est fréquente sans changer de modèle alimentaire. Une diminution de 200 à 250 kcal par jour suffit, et le sport est une base importante afin de conserver une silhouette harmonieuse.

Et chez les hommes ?
Les soucis esthétiques sont rarement une motivation à maigrir, mise à part en cas de soucis hormonaux très complexants. Chez l'homme le tissu adipeux est réparti principalement sur la partie haute du corps et la masse musculaire est plus importante.

Les amaigrissements sont plus rapides, surtout associés à une activité physique plus intense. Mais il ne faut pas oublier les bases de l'équilibre alimentaire et tout miser sur le sport !

Il faudra surveiller son alimentation encore plus en cas d'interruption brutale du sport. La graisse située au niveau de l'abdomen et donc du haut du corps présente plus de risques pour la santé cardio-vasculaire notamment car elle est au contact des organes nobles.

Prenez le temps de regarder cette vidéo où je vous explique tout en détails et si vous n’êtes pas encore abonné(e) à ma chaîne YouTube, allez-y, nous sommes déjà plus de 410 000 !


Live Cuisine de CathyChou du 01/04 : La liste des ingrédients
Posté le 31-mars-2021

Ce jeudi 1er avril à 19h, vous avez rendez-vous pour le live En Cuisine avec CathyChou. Au menu du jour, une recette diététique dont voici la liste des ingrédients nécessaires à leur réalisation :

Gâteau à la tomate et au chocolat

Ingrédients pour 8/10 personnes : 
3 belles tomates bien mûres
150 g de chocolat noir
2 CàS de cacao non sucré
100 g de farine
4 Cs d'édulcorant
4 oeufs
1 CàC de levure
1 CàC d'extrait de vanille
125 ml de crème liquide à 4%

Ustensiles à prévoir :
3 saladiers
1 mixeur
1 batteur
1 moule ou 10 petits moules individuels

Equivalence de la recette par personne : 
- Si 1 gâteau de 8 parts, 1 part équivaut à : 40 g de pain (ou 1 féculent) + 1 fruit + 5 g de MG
- Si 10 petits gâteaux, 1 petit gâteau équivaut à : 40 g de pain (ou 1 féculent) + 1 fruit

Pour participer au live de CathyChou, RDV jeudi 01/04 à 19h dans la partie Consultation en groupe (cliquez ici).


Gâteaux diététiques VS gâteaux classiques, comment voir la différence ?
Posté le 29-mars-2021

La particularité des biscuits à appellation diététique est qu’ils sont sans sucres ajoutés ou allégés en sucre ou en matières grasses. Le principe est qu’ils restent des produits plaisirs, des gourmandises qui nous permettent de maintenir notre poids santé.

Comment les choisir ? 
Du point de vue nutritionnel, la valeur énergétique des biscuits classiques et diététiques se situe pour tous  entre 350 et 500 kcal /100 g. Il est bon de ne pas dépasser cette valeur.

Préférez les biscuits qui contiennent moins de 25% de matières grasses et dont les sucres (glucides simples) ne dépassent pas 30 g/100 g. On valide les produits diététiques sans sucres ajoutés.

Pour la qualité :
- Regardez la liste des ingrédients et essayez de trouver des composants nobles que vous connaissez avec la liste la plus courte possible : farine, beurre ou huile de colza ou tournesol non hydrogénées, sucre et oeufs. 
- Fuyez les longues listes d’additifs qui relèvent plus de la chimie que de la pâtisserie.
- Évitez les produits qui contiennent des sirops de sucre (sirop de glucose-fructose, sucre inverti...).
- Privilégiez les biscuits fabriqués avec du vrai beurre qui est un des principaux ingrédients de nos recettes maison ou bien avec de l’huile de colza ou tournesol non hydrogénées. 

Attention, l'appellation diététique ne garantit pas la qualité !

Les pièges :
- Les biscuits allégés ou dits “minceur” où l’on enlève des matières grasses pour rajouter du sucre ou inversement. Au final, ils ne sont pas forcément moins caloriques que les autres et imposent toujours une limitation de consommation.

Par exemple, certains biscuits vendus comme produits minceur apportent près de 90 kcal par unité, alors qu'un petit-beurre classique correspond à 35 kcal soit l'équivalent de 15 g de pain !

- Les biscuits du rayon diététique dont la recette est basée sur un enrichissement en fibres pour le transit par exemple ou en glucides et magnésium pour les sportifs : ces critères n’en font en rien des produits moins riches ou garants d’ingrédients de meilleure qualité.

- La taille des biscuits. Un biscuit pèse entre 8 et 20 g, plus la portion est grosse, plus vous serez tenté d’en consommer une quantité importante. De même les petits sachets ou formats pocket proposent parfois 3 à 4 gâteaux, laissant à penser qu’il s’agit de la portion conseillée, mais c’est en réalité excessif.

Conseils de consommation :
- Les biscuits sont un aliment plaisir non indispensables à notre équilibre alimentaire et à notre bonne santé. Ils sont destinés soit au goûter, soit au petit déjeuner mais surtout pas aux deux repas et pas quotidiennement, même pour les enfants. 
- Nous recommandons une portion de 2 biscuits environ (20 à 30 g) de temps en temps, qui remplace un morceau de pain que l’on aurait beurré et confituré.

Pour vous expliquer cela de façon pratique, j’ai fait le test en vidéo avec des biscuits de même type mais en comparant la version diététique à la version classique. Je vous conseille de faire la même chose au moment de vos achats !


Blogs 1 - 10 de 1504

Votre Analyse Minceur (env. 2 min)

Je suis
un homme
une femme
Je mesure
cm
Je pèse
kg
Je voudrais peser
kg
J'ai
ans




Retrouvez votre ligne en changeant vos habitudes alimentaires

J'ai déjà fait mincir des milliers de personnes et aujourd'hui, c'est vous qui allez en profiter.

Retrouvez la méthode sur

Rejoignez la communauté Savoir Maigrir sur Facebook et suivez les dernières nouveautés

Retrouvez toutes les vidéos et l'actu de votre coach grâce à sa chaîne Youtube

Suivez toute l'actualité de Jean-Michel Cohen sur Instagram

Restez connecté à la méthode Savoir Maigrir de Jean-Michel Cohen grâce à Twitter